Les ingénieurs de la Camaro Z28 prennent le contrôle du glissement des roues

Alors qu’ils effectuaient des tours de piste rapides sur plusieurs des circuits les plus difficiles du pays, les ingénieurs de la Camaro Z/28 ont remarqué que les pneus fournissaient tellement de traction et les freins tellement de force d’arrêt que les roues tournaient à l’intérieur des pneus – un défi inattendu qui exigeait une réflexion rapide.

Les ingénieurs de la Camaro Z28 prennent le contrôle du glissement des roues

DETROIT (mars 2014) – « On nous a dit de construire une voiture rapide – un point c’est tout », a déclaré Mark Stielow, directeur du programme Camaro Z/28 et expert du pro-touring. « Nous savions dès le premier jour que nous aurions besoin de la participation de certains des meilleurs fournisseurs pour y arriver. »

Les fournisseurs incluaient Pirelli et ses pneus P ZeroMC Trofeo R et disques de frein Brembo en carbone-céramique. Les pneus Trofeo R ont une bande de roulement de type circuit et des composés qui, avec les disques en carbone-céramique, aident la Z/28 à atteindre une force de décélération de 1,5 G.

Camaro Z/28


La combinaison était parfaite, mais les ingénieurs ont rapidement constaté, lors de l’essai de capacité de la Z/28, que les roues tournaient – notamment glissaient – à l’intérieur des pneus. Ils ont alors recherché la cause du problème en marquant, au début d’un tour de piste, un des pneus Pirelli P ZeroMC Trofeo R d’un trait à la craie par rapport à la tige de valve sur la roue. À la fin du tour, ils ont consigné la position du trait et ont remarqué que le pneu avait tourné d’au moins 360 degrés.

Les pilotes utilisent une peinture abrasive autour du talon de la roue, où le pneu rencontre la jante, pour combattre ce problème sur les voitures de course. Les ingénieurs de la Z/28 ont alors essayé cette méthode, mais celle-ci n’était pas assez efficace pour empêcher le glissement; d’autres approches furent alors tentées. Enfin, ils ont essayé le décapage par pulvérisation, qui implique l’utilisation d’un pistolet pneumatique pour pulvériser une matière granuleuse sur la surface de la roue, ajoutant de la texture à la peinture pour permettre au pneu de s’accrocher.

« Le décapage par pulvérisation de la roue a créé un grain extrêmement agressif sur la jante, qui a finalement permis au pneu de s’immobiliser », a déclaré M. Stielow.

En plus des pneus et des freins, le glissement peut aussi être attribué au moteur LS7 de 7 L qui favorise le phénomène grâce à une puissance homologuée par la SAE de 505 chevaux (376 kW) et à un couple de 481 lb-pi (652 N.m). Dans les virages, le différentiel antipatinage arrière doté d'un engrenage hélicoïdal transmet aussi de la puissance aux roues, si bien qu’on peut noter des différences de glissements de pneus d’un côté à l’autre de l’essieu arrière.

La Camaro Z/28 2014 sera en vente au printemps.